vendredi 18 janvier 2013

Marion Cotillard, juive comme une fourmi traînant un char…

…plein de pingouins et de canards. 


Marion Cotillard aurait-elle déjà incarné au moins une fois une Juive ? Mais dans quel film ? (Non, pas dans La Môme). Certes, elle a joué dans un film dont la réalisatrice s’appelait Sarah Levy. Et elle a été un moment la petite amie du fils de Claude Berri. C’est tout ? 

Le voyage dans la Lune...
Les parents de Marion Cotillard s’appellent Niseema (en réalité, Monique) Theillaud et Jean-Claude Cotillard. 

Il existe des Juifs qui militent avec Greenpeace. Soit. J’ai moi-même été de ce nombre, et j’ai aussi connu un Juif qui faisait partie du staff de cette organisation. 

Des Juifs qui remettent en cause la version officielle des événements du 11 septembre 2011 ? En cherchant bien, il doit être possible den trouver quelques-uns. L’expédition sur la lune, je ne sais pas...

Mais une personne qui militerait avec Greenpeace, qui remettrait en cause le 11 septembre et Apollo 11, qui serait née dans une famille où l’on s’appelle Theillaud et Cotillard et où les trois enfants, nés entre 1975 et 1977, se prénommeraient Marion, Quentin et Guillaume… et qui serait juive ? 

De naissance ?

6 commentaires:

  1. Mathieu Kassowitz remet en cause la version officielle des évenements du 11 septembre 2001. Si son père était juif, ce n'est peut-être pas son cas, sa mère étant catholique et lui-même plus vraisemblablement athée.

    RépondreSupprimer
  2. Exact. Par ailleurs, il est intéressant de remarquer que parmi les trois personnages de son film "La haine", le Juif est de loin le plus agressif et le plus méchant - et celui qui se fait flinguer à la fin, contrairement aux deux autres. Ce qui ne permet pas de préjuger de la façon dont Kassovitz se situe par rapport à l'identité juive, mais c'est troublant, et lourd de signification.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. d'ailleurs c'est quoi son délire avec la vache? J'ai entendu depuis des gens dire que dans la tradition juive, si t'as des visions de vache, c'est que tu vas mourir... Je suis de tradition seph d'algérie, j'ai jamais entendu ca. Quelqu'un pour éclairer ma lanterne?

      Supprimer
  3. concernant "la haine", le film n'insiste pas tellement sur la judaité du perso joué par Cassel, de sorte que le spectateur peut très bien le voir non pas comme le juif, mais le blanc du groupe !

    la vision du film n'est pas communautariste d'ailleurs, c'est plutôt les banlieusards chez les parigots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, je ne l'avais pas perçu ainsi. Il m'avait paru clair, si j'ose dire, que le film mettait en scène un Noir, un Arabe et un Juif.

      Supprimer