samedi 9 février 2013

Sophie Thalmann, pas plus juive que Mulmann ou Thilleman

Sophie Thalmann a été élue Miss Meuse en 1996, puis Miss Lorraine en 1997. Et puis, en 1998, elle a été élue Miss France, et c’est là que la rumeur de sa judéité a commencé à se propager. Uniquement à cause de son nom.

La France des Thalmann
Pourtant, Thalmann, variante de talmann, « homme de la vallée », est tout simplement un nom germanique, donc porté par des Allemands, des Alsaciens et des Lorrains. Sa répartition géographique est éloquente (voir ci-contre, source Genealogie.com).

Porter un nom comme Thalmann (ou Mulmann) en Lorraine, c’est comme s’appeler Le Goff en Bretagne, ou Chappaz en Savoie.

Parmi les prénoms portés par les Thalmann français, Jean-Baptiste figure en bonne place (Geopatronyme.com).

Statistiquement, une fille élancée dépassant 1,80 m, lorraine d’origine, née à Bar-le-Duc, élue Miss France et qui épouse un jockey nommé Christophe Soumillon, a peu de chances d’être juive. Même si elle porte un nom en « mann », et même si elle accède à la célébrité.

(voir aussi : Les Miss France sont-elles juives ?

2 commentaires:

  1. Il existe beaucoup de juives de 18o cm elancees tres jolies en israel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais aucune n'est née à Bar-le-Duc...

      Supprimer