samedi 9 février 2013

Delphine Wespiser est juive comme je suis basque

Comme je l’ai écrit précédemment, un certain nombre de gens fantasment sur le nom et les origines des lauréates du concours de Miss France. Des Juifs se font tout un film à partir de quelques vagues indices et s’imaginent avoir reconnu des coreligionnaires. Comme si nous avions encore quelque chose à nous prouver. Des antisémites paranoïaques guettent de manière analogue les noms à consonance germanique ou supposés tels, comme Thalmann, Galanter, Coman, Rosenfeld, Thilleman, Wespiser... et comme si cela ne suffisait pas, ils en rajoutent : la Réunionnaise Valérie Bègue, par exemple, devient juive aussi, allez savoir pourquoi.

Armoiries de Magstatt-le-Bas
Delphine Wespiser, Miss France 2012, est originaire de Magstatt-le-Bas, un village du Haut-Rhin dont le blason est une croix chrétienne (460 hab. en 2008) (Wikipedia). Elle a été élève d’un lycée privé catholique et elle parle l’alsacien « avec l’accent du Sundgau ».

Sur une photo de Delphine Wespiser au milieu de ses proches, dans sa maison familiale de Magstatt-le-Bas, on peut remarquer le grand sapin de Noël en arrière-plan (Lalsace.fr).

L’origine des Wespiser est assez évidente si l’on sait qu’entre 1891 et 1915, il en est né, en tout et pour tout, 15 dans le Haut-Rhin et 1 en Haute-Marne (Geopatronyme.com).

Au cas où tout cela ne suffirait pas encore, l’intéressée elle-même, interrogée dans une émission de télévision sur ses convictions religieuses, a répondu qu’elle était « chrétienne-catholique » (sic) et croyante, tout en trouvant désormais plus difficilement le temps d’aller à l’église (Adobuzz.com).

(voir aussi : Les Miss France sont-elles juives ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire