samedi 23 février 2013

Joëlle et Jean-Paul Kauffmann, juifs ou bretons ?

... ou si l'on préfère : juifs ou cathos ?


Le journaliste et écrivain Jean-Paul Kauffmann est né dans la Mayenne et a grandi en Bretagne. Il a été enfant de chœur dans un village breton et pensionnaire dans un collège religieux. Ses parents étaient boulangers-pâtissiers à Corps-Nuds, au sud de Rennes. Le JDD (lejdd.fr) évoque « la figure dominatrice du curé ».

Crédit photo : Ji-Elle
Si certains se sont imaginé que ce « grand lecteur de la Bible » était juif, c’est bien évidemment en raison de son patronyme germanique. Certes, ce nom peut être porté par des Juifs, mais peut-être plus souvent avec une orthographe polonaise (Kaufman). Toujours est-il quen France, les Kauffmann sont généralement d’origine alsacienne et de confession catholique.

Quant à son épouse Joëlle Kauffmann, née Brunerie, elle est née en Bretagne en 1943 « dans une famille catholique où l’on ne plaisantait pas avec la discipline. Les filles faisaient leur scolarité chez les sœurs […] » (France-Culture). Sur le site internet de Télérama, on évoque « la notion chrétienne de sacrifice dont elle fut baignée » (sic).

Les prénoms les plus répandus chez les Brunerie, un nom français, sont Jean, Jacques, Pierre, Antoine, François et Hilaire pour les hommes, et pour les prénoms féminins, Marie, Jeanne, Françoise, Léonarde, Anne et Catherine (genealogie.com).

Et cependant, les activités de Joëlle Kauffmann lui ont valu de recevoir, durant sa carrière de gynécologue, de nombreuses lettres antisémites (généralement anonymes, cela va de soi).

Bien évidemment, dans l’esprit malade des adversaires de la légalisation de l’avortement, une gynécologue qui est brune, qui pratique des IVG et qui porte un prénom d’origine hébraïque et un nom en « mann », ne peut qu’être juive.

3 commentaires:

  1. bonjour, je suis musulman et je trouve vos articles très bien fait et très intéressant mais aujourd'hui nous sommes malheureusement obligés de nous justifier pour tous, nos origines, notre religion ou notre mode de vie. On se rend compte du mépris que l'homme a pour la nature humaine. Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, et merci pour votre appréciation. En effet, trop souvent on nous oblige à nous justifier. Bien plus en France qu'aux États-Unis, par exemple, et je ne suis pas sûr que ce soit nouveau. Mais peut-être devrions-nous, nous-mêmes, essayer de mieux résister à cette pression ? Nous persuader nous-mêmes que nous n'avons pas à nous justifier d'être ce que nous sommes, ou de ne pas être ce que nous ne sommes pas, et le faire savoir ?

      Supprimer
  2. Effectivement, après "il voit des nains partout" c'est parfois "il voit des Juifs partout".
    Kauffmann n'est pas juif, tout comme sa "bretonnité" laisse également à désirer... selon les règles du droit du sol, mais aussi (et surtout) du sang !
    Mais bon, comme on n'est pas raciste ni tribaliste, s'il apprend le brezhoneg, on lui donnera la nationalité !

    RépondreSupprimer