jeudi 8 décembre 2016

Haussmann, pas juif mais baron

À en croire un camarade d’études, lui-même juif, le baron Haussmann était juif ainsi que Georges Bizet, Gustave Eiffel, le Colonel Fabien, la chanteuse Lio et je ne sais plus qui encore.

Que l’homme qui a transformé Paris sous le Second Empire soit juif, comment peut-on avoir une telle idée si ce n’est, tout bêtement (c’est le cas de le dire), parce qu’il avait un nom en « -mann »... comme Goetzmann, Griezmann, Hoffmann, Kauffmann ou Thalmann ? 

À ma connaissance, abstraction faite des Juifs dont le patronyme est Baron, il n’est de barons juifs que les Hirsch et les Rothschild (si tant est que les Rothschild d’aujourd’hui soient encore juifs).

Le baron Georges Eugène Haussmann était le fils de Nicolas Valentin Haussmann et d’Ève Marie Henriette Caroline Dentzel. Nicolas Valentin Haussmann était le fils de Nicolas Haussmann, député de l’Assemblée Législative et de la Convention et commissaire aux armées.

Si cela ne suffisait pas, nous avons un Nicolas Valentin, fils de Nicolas : un fils ayant reçu le prénom de son père, ce qui n’existe pas chez les Juifs. On sait aussi que Nicolas Haussmann était d’origine alsacienne et protestant.

Quant à la mère du baron Haussmann, elle était la fille d’un pasteur luthérien (donc protestant) devenu général et député de la Convention puis baron d’Empire, Georges Frédéric Dentzel, lequel était né en Allemagne.

Pour connaître la signification du nom Haussmann, on pourra consulter une page ad hoc de Wikipedia, qui présente une liste de personnalités portant ce nom, avec cette orthographe ou avec une orthographe un peu différente. 


Sources : Wikipedia, sur G.E. Haussmann, sur Nicolas Haussmann, sur G.F. Dentzel et sur le nom Haussmann.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire