mardi 7 juillet 2015

Georges Bizet, juif comme l’Arlésienne

C’est un de mes camarades d’études qui m’avait affirmé que Bizet était juif. J’ignore la raison de sa méprise, mais je doute fort qu’il ait su que le compositeur avait épousé une des filles de Jacques Fromental Halévy, qui avait été son professeur. 

Alexandre César Léopold Bizet, né à Paris le 25 octobre 1838, fut rebaptisé Georges le 16 mars 1840 lors de son baptême en l’église Notre-Dame-de-Lorette (à Paris, toujours). Son parrain s’appelait Philippe Louis Brulley de la Brunière, et sa marraine s’appelait Hyppolite Sidonie Daspres. Son acte de baptême peut même être consulté sur Internet (cliquez ici).

Son père, coiffeur-perruquier, s’appelait Adolphe Armand Bizet. Sa mère s’appelait Aimée Léopoldine Joséphine Delsarte.

Il semble que Bizet soit un nom de famille plus répandu dans le Nord de la France que dans le Sud. C’est une variation de Biset, un nom français (genealogie.com).

Delsarte est un nom porté dans l’Aisne, dans le Nord de la France et en Belgique (avec des variantes comme Delsaut, Dussart, etc., voir geneanet.org).

Ainsi donc, non seulement Bizet n’était pas méridional, mais il n’était même pas juif. Nous avons un patronyme et un matronyme qui n’ont rien de juif, nous avons un acte de baptême et nous avons une tombe fleurie.

Qui dit mieux ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire