mercredi 3 août 2016

Chevènement, vainement désigné comme Juif

Jean-Pierre Chevènement est identifié comme juif sur un site internet d’une contrée orientale dont l’orientation ne fait pas mystère, la page étant intitulée « Ces Juifs qui dominent la France ».

Avec cette illustration, le site algérien annonce la couleur...
Les antisémites conspirationnistes sont capables de tout, même de tenir quelqu’un pour juif sous prétexte quun de ses ancêtres portait un nom en « -mann » il y a plus de trois cents ans. 

Toutefois, il se peut qu’ils aient plutôt pris comme argument la judéité de l’épouse de Chevènement, Nisa Grünberg.

Les enfants de Chevènement seraient donc juifs selon la Torah, ce qui place lhomme de Belfort dans la même situation que Pascal Bruckner ou Pierre-André Taguieff, par exemple.

Pour autant, pourrait-on sérieusement imaginer, en France, en 2016, au lendemain d’une série d’attentats islamistes, un Juif nommé ou pressenti pour être nommé à la tête d’une « Fondation des Œuvres de l’Islam de France » (sic) ?

Toujours est-il que l’intéressé n’a aucune ascendance juive connue et ne s’est jamais de la vie converti au judaïsme. 

Jean-Pierre Chevènement est le fils de Pierre Chevènement, instituteur, et de Juliette Garessus, institutrice. Les Chevènement sont des Franc-comtois. Le nom d’origine, Schwennemann, qui désignait probablement celui qui est originaire du hameau de Schwenni (commune de Saint-Anton, dans le canton suisse de Fribourg), a été francisé en Chevènement à la fin du XVIIe siècle ou au début du XVIIIe siècle.

Le nom de sa mère, Garessus, est également un nom de la région (prédominance dans le Doubs), autrement dit, un nom qui nindique pas du tout une ascendance juive du côté maternel.

2 commentaires:

  1. Jean-Pierre Chevènement est le fils de Pierre Chevènement, instituteur, et de Juliette Garessus, institutrice. La famille Chevènement est une famille franc-comtoise d'origine suisse (canton de Fribourg), dont le nom était à l'origine SCHWENNEMANN, francisé en Chevènement au XVIIIe siècle...

    RépondreSupprimer