mardi 8 juillet 2014

Carla et Valeria Bruni Tedeschi, absolument pas juives !

Concernant Carla Bruni et sa sœur Valeria Bruni Tedeschi, l’origine de la rumeur stupide selon laquelle elles seraient juives ou « demi-juives » est évidente : leur grand-père putatif, Virginio Bruni Tedeschi, était né au sein de « la communauté juive de Turin » (Wikipedia).

Cependant, celui-ci « se convertit pendant la Seconde Guerre mondiale et épous[a] une catholique » (ibid.). Son fils, le musicien Alberto Bruni Tedeschi, père putatif de Carla et père de Valeria, n’était donc pas juif. Il était même catholique et a composé une messe (voir son site Internet personnel). En outre, si j’ai employé le mot putatif, c’est parce que le père biologique de Carla n’était pas Alberto Bruni Tedeschi, mais un certain Maurizio Remmert (jewornotjew.com, Le FigaroVoici).

Leur mère, Marisa Borini, est née d’une mère française originaire de Saint-Étienne, Renée Planche, et d’un père italien, Carlo Domenico Borini (Wikipedia).

Le généalogiste Jean-Louis Beaucarnot s’est intéressé en particulier aux ancêtres français de Carla Bruni, qui étaient originaires de Savoie et des Hautes-Alpes. La grand-mère maternelle de Carla s’appelait Renée Planche et n’avait aucun ancêtre juif connu, même en remontant quatre générations en arrière :

« On lui découvre notamment des ancêtres Dupenloup ou Dupanloup, à Evires, berceau de cette très prolifique famille qui donnera deux évêques, dont le plus connu, Félix Dupanloup (1802-1878)... » (J.L. Beaucarnot). Pour plus de renseignements, Jean-Louis Beaucarnot nous propose un dossier sur les racines françaises de Carla Bruni.

Carla Bruni n’a donc aucun grand-parent juif et aucune ascendance juive connue. Quant à Valeria, elle a un seul grand-parent né juif, mais converti avant la naissance de ses enfants. Ses deux parents, Alberto et Marisa, étaient catholiques et avaient chacun deux parents catholiques.

3 commentaires:

  1. Beaucoup se sont convertis au catholiscisme pour échapper au banissement.

    RépondreSupprimer
  2. C'est faux sont père est juif si un juif ne peut l'être uniquement que de par sa mère On voit clairement aujourd'hui que ces critère sont revu a la baisse puisse que beaucoup de personnes considérés comme juifs le sont par leurs antécédents paternel: http://www.tribunejuive.info/international/carla-bruni-je-suis-folle-disrael

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant la patrilinéarité, votre commentaire montre qu'on retrouve le même délire qu'avec la matrilinéarité : si le père du père de son père était juif, alors le père de son père était juif, et si le père de son père était juif, alors son père est juif, etc.

      Apparemment, Carla Bruni, interviewée pour "Tribune juive", dit elle-même que son père est juif. Mais je vous renvoie à la citation de Shmuel Trigano qui figure en haut de cette page. Une personne ayant des origines juives ou qui est "folle d'Israël", et même une personne juive, peut très bien utiliser le mot "juif" de façon pathologique. Ce n'est pas parce qu'elle dit elle-même que son père est juif, que son père est effectivement juif. Et de qui parle-t-elle, de son père adoptif, ou de son père biologique ?

      Supprimer