lundi 27 janvier 2014

Alain Bonnet, dit Soral, ou la passion du Juif

Puisque circulent des rumeurs attribuant des « origines juives » à des fanatiques de la haine anti-juive comme Torquemada, Hitler, Staline ou Ahmadinejad, pourquoi pas une rumeur similaire concernant Alain Soral ?

Eh bien, c’est chose faite, par les soins de l’intéressé lui-même.

Depuis que l’Europe a ouvert les yeux sur la Shoah, le racisme anti-juif a officiellement très mauvaise presse, si bien que les antisémites nient être antisémites.

Il arrive même qu’ils prétendent être juifs ou avoir des origines juives.

Les « origines juives », c’est certes un concept assez souple : il suffit, pour s’en prévaloir, de se trouver un ancêtre juif à la troisième ou quatrième génération... ou alors, de s’en inventer.

Alain Soral aurait lancé lui-même cette rumeur, affirmant que Soral viendrait de Solal. Comme un fanatique trouve toujours plus fanatique que lui, voilà que des désaxés le traitent de Juif ou de « sioniste ».

Cette ineptie a été démentie par la sœur de l’intéressé. Agnès Soral, qui condamne l’idéologie haineuse de son frère, demande : « Aimeriez-vous vous appeler Agnès Hitler ? » Voilà pour ceux qui s’imagineraient que Soral est un patronyme porté par des Juifs.

En outre, le vrai nom du triste sire est Alain Bonnet. Soral est le nom du village dont sa famille est originaire et qui est situé dans le canton de Genève, en Suisse.


Sources : Le Nouvel Observateur

3 commentaires:

  1. Dans la même interview, Agnès Soral a précisé que son frère lui avait en plus piqué le pseudonyme (Soral) qu'elle s'était choisi pour sa carrière d'actrice.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo, je trouve que cela révèle que ses soutiens antisionistes sont plus préoccupés de la judéité des gens que de la politique. Ils attirent des jeunes par le discours pro Palestinien, mais sont rejetés par toutes les asso palestiniennes même les plus extrême dont ils se revendiquent pourtant (Hamas, Hezbola)! Même les Juifs de France pour la Palestine sont plus dangereux pour Israël! Bref il se dit National Socialiste de France, mais pas Nazi. Il drague les Arabe et surfe sur un antisémitisme qu'il valide mais nomme antisionisme Judéophobe. Il dit que ça va mal finir, physiquement, en parlant des "Juifs et leurs putes". Là les gens aplaudissent, conquis d'avance par le discours haineux. En tout cas il faut de la culture pour savoir qu'il utilise l'UGIF comme si c'était caché, qu'il parle du Talmud, disant une chose pertinente (depuis 20 ans la politique en Israël a changé, ou des choses plus fines) entre deux mensonges. En utilisant la rhétorique et des aphorisme, sophisme, des procédé comme "on veut nous faire croire qu'on a gazé 4,5 millions de Juifs en un an dans une pièce, or personne n'a jamais dit ça, ce qui lui permet de remettre en cause la crédibilité du "discours officiel", tout en démontant d'autant plus aisément l'argument qu'on a soi même inventé. Mais les jeunes ne savent pas et tombent dans la théorie du complot. Soral fabrique de la haine, il la crache vulgairement et l'assume tellement qu'il menace maintenant les Juifs de France, les Juifs plus Français que lui, qui dit être un petit blanc, prolétaire, fils de résistants (en Suisse?). Heureusement que sa soeur est là pour rétablir la vérité. Et la bonne nouvelle, est qu'il se grille tout seul, et que toute cette sphère nauséabonde qui rit à "shoahnanas" je vois pas l'humour, à moins d'être nazi, s'entre déchire!

    RépondreSupprimer