mardi 15 octobre 2019

Pour Ève Ruggieri, vous saviez ?

Au cours d’un dîner, Myriam Revault d’Allones a relaté une scène qu’elle avait vécue récemment, digne des meilleurs films comiques. Dans la synagogue de la rue de la Victoire, à Paris, lors de la célébration du nouvel an juif (en automne 2019), elle avait été assaillie par tout un groupe de femmes qui l’avaient prise pour Ève Ruggieri :

« Ève Ruggieri ! C’est Ève Ruggieri ! »

Ève Ruggieri, ou
Myriam Revault d'Allones ?

Certaines avaient peut-être déjà vu Myriam Revault d’Allones (Revault d’Allones est son nom marital) sur le petit écran et avaient gardé la mémoire de son visage, et cela avait probablement contribué à la méprise.

Or, la philosophe et politologue avait beau protester (« Mais je ne suis pas Ève Ruggieri ! »), personne ne voulait l’entendre, et les admiratrices continuaient de plus belle : « Madame Ruggieri ! »… « Je ne savais pas que vous étiez juive ! » Etc.

Myriam Revault d'Allones,
ou Ève Ruggieri ?

Cernée de toutes parts, elle n’avait pas eu d’autre possibilité, pour échapper au tumulte et retrouver un peu de tranquillité, que de prendre la fuite !

À coup sûr, le soir même et dans les jours qui ont suivi, on a pu entendre dans certaines familles des propos de ce genre : « Vous saviez qu’Ève Ruggieri était juive ? Si, si ! Je l’ai vue à la synagogue, et il y avait un tas d’admiratrices autour d’elle ! »

Ève Marie France Augustin-Henrot, épouse Ruggieri, est née à Limoges. Son père, Jean Augustin, était le fils de Jean Georges Fernand Augustin et de Maria-Stéphanie Héritier. Sa mère, Marie-Paule Boussely, fille de Firmin Boussely et de Marguerite Chabassier, n’avait pas tardé à se remarier avec un certain Lucien Henrot, qui est devenu son père adoptif. La célèbre présentatrice porte le nom de son premier mari, François Ruggieri.


Sources : geneanet.org ; Wikipedia.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire